ultras eagles
Posté Le: 23 décembre 2015
Tags: , , , , ,
Commentaires: 1 Commentaire

Le mouvement Eltras cultive une certaine forme d’intelligence depuis quelques années et les prémices de quelques échantillons de matière grise commencent à circuler dans les cerveaux. Messieurs, depuis le temps que les Eagles critiquent, renient et dénigrent l’existence même d’un mouvement ultras chez les pseudos groupes au Maroc vint aujourd’hui le jour où nous commençons à distinguer une certaine forme de révolution. Une sorte de lassitude de leur propre routine a mené les habitués du Bd Rachidi à arrêter les tifos avec les numéros ou les histoires à l’eau de rose. Même que cette fois-ci ils ont décidé d’appliquer le principe de l’idée, principe cher aux Ultras Eagles. Bravo, c’est magnifique ! Ce qui est magnifique c’est que vous essayez. Et que vous persistez dans la connerie. Car allez voir un film culte et marquant d’Hollywood n’est pas synonyme de le dénaturer dans vos « chef d’œuvres ». Nous avons aussi été très étonnés par les différentes tentatives de clash ; des clashs d’un niveau de cour de récré. Arrêtez tout ! Vous avez atteint le niveau le plus abyssal de la bassesse. Et sur ses stupidités nous n’avons plus aucun commentaire.

Du côté des Aigles, un seul message suffit à résumer la situation : « les pépées font la loi ». Explication : La prostitution prend différentes formes, et vendre son club et son « association » aux hommes de lois et aux politiciens en est une. Alors oui, les petites coureuses de remparts (les pépées) font la loi et tiennent les ficelles du jeu entre leurs mains. Il est donc logique que ce qui est interdit pour certain, soit tout à fait légal pour les autres. Faire un craquage sous le nez de la police passe assez facilement quand il est magnifié et déguisé sous le drapeau du patriotisme. Ajoutez que dans nul autre pays le mouvement Ultras n’a connu telle aberration que celle d’une police qui reçoit les honneurs d’un groupe Ultras. Donc oui telle une danseuse orientale hypnotisant et faisant des hommes de pouvoir ses fidèles marionnettes, les pépées font la loi. Quoi de plus normal pour un club dont l’existence est uniquement due à une envie d’accéder en VIP à la piscine municipale ? Privilège accordé par l’occupant à cette tranche de la société qui jette la honte sur le peuple marocain, tentant, en vain, depuis plus d’un demi-siècle, d’obtenir le label de ‘ résistance ‘ à son déhanchement envoutant.