ultras eagles
Posté Le: 31 mars 2016
Tags: , , ,
Commentaires: 0 Commentaire

C’est avec larmes et regrets que nous écrivons ces mots, tristes du départ de nos frères, départ tout aussi choquant que malheureux. Nous les pleurons en priant Allah d’accepter leurs âmes avec toute bénédiction et miséricorde, que leurs places soit dignes du si convoité paradis, et tout aussi égales de celles des martyrs. Nous pleurons ces frères avec qui nous avons partagé l’amour du RAJA, avec qui nous avons partagés gloires et déceptions.
Suite aux malheureux évènements post-match de samedi dernier au stade Med V, évènements qui n’honorent guère ni notre groupe, ni notre grand public, ni l’humanité entière, les Ultras Eagles ont décidé de suspendre indéfiniment leur présence lors des matchs du club. Car comment ne pas être coupables aux yeux de toutes ces accusations qui fusent de partout?
Coupables d’avoir pris la responsabilité de jouer le rôle d’institution éducationnelle en incitant les membres de notre groupe à s’instruire.
Coupables de jouer le rôle de famille vis-à-vis de membres qui, à cause du malheureux destin, n’ont d’autre cocon familial que nous.
Coupables de combler ce vide que vivent les jeunes en jouant le rôle des miséreuses maisons de jeunesse de notre pays.
Coupables d’avoir pris la responsabilité d’encadrer ce public et de jouer le rôle de comités d’organisation en leur fournissant les moyens de transport nécessaires.
Coupables de lutter contre le fléau des pickpockets et conflit inter-préféctures au milieu de nos gradins.
Coupables de défendre partout et inconditionnellement les causes nationales.
Coupables de vivre dans une société schizophrène d’une rareté extrême qui change de point de vue et de manière de raisonner selon son humeur et selon ce que lui dictent les médias.
Coupables car le mouvement Ultras est devenu, du jour au lendemain, un virus mortel devant au plus vite être éradiqué.
Coupables car les autorités responsables se sont contentées des caricatures et autocollants dérisoires de la presse afin de lutter contre le phénomène des émeutes dans les stades au lieu de chercher l’origine du problème, au lieu de lutter contre le traffic de drogues depuis ses racines, au lieu de faire revivre notre confiance en notre système scolaire, en nos professeurs, au lieu de créer des opportunités de travail pour cette jeunesse déchue et l’intégrer dans la société afin qu’elle n’advienne cette cellule cancéreuse qui détruira le corps mère.
Coupables d’enjoliver et d’augmenter la valeur de votre produit footballistique pourtant raté.
Coupables car, du jour au lendemain, vous êtes passés de marketeurs de nos créations à des critiques nous traitant de toutes les insultes.
Coupables car le président du Raja à été le premier à fouetter son propre public à travers un communiqué honteux où il s’est déstitué de toute responsabilité, alors qu’il se tenait sous la Magana à leurs côtés des mois auparavant en redondant leurs chants.
Coupables d’avoir joué le rôle d’associations et de charités afin de venir en aide aux plus démunis et de semer quelques graines de joie dans leur cœur à chaque fois que nous en avions l’occasion, loin de tout projecteur et de toute âme nuisible qui utiliserait ces associations comme écran pour puiser dans le budget national.

On ne peut nier les multiples conflits qui ont noircis l’histoire des deux groupes, causés dans la plupart des cas par des membres nouveaux arrivants ou outsiders, et qui ont été rapidement éteints par les noyaux des deux groupes pour que le fleuve retrouve son nid au plus vite.

Toutefois, nous défions tous ceux qui nous ont incriminés de nous être entretuer avec nos frères dans le virage, de prouver leurs accusations et de ramener un quelconque membre à qui on a demandé de procéder de la malheureuse manière qu’on a vu samedi dernier. Les messages de fraternité, d’union et d’interdiction d’inciter au conflit ont toujours été prioritaires lors de nos rassemblements et réunions, et il ne s’est jamais avéré qu’un des noyaux ou responsables du groupe ait poussé les membres à s’engager dans quelconque conflit, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des complexes sportifs. Car ce genre de méthodes n’ont jamais fait partie et ne feront jamais partie un jour des principes de notre groupe, qui en aucun cas ne devrait être culpabilisé de la présence de mineurs, de projectiles, de pièces de construction au sein des gradins, qui ont influencés et facilités en grande partie l’inacceptable anarchie de samedi dernier.

Il est vrai que ce qui s’est passé ne nous honore guère, car notre arrivée dans ce monde était pour une cause noble, cause qui postulait que la jeunesse n’était pas si nuisible, si anarchiste, cause qui postulait que notre pays regorgeait de jeunes créatifs, déterminés, ambitieux, possédant un énorme potentiel qui devrait être exploité au lieu d’être réprimé, cause qui postulait que nos jeunes membres portaient tant d’idées, qui malgré leur désaccord avec les procédures des Green Boys, ne constitue qu’une différence de perspective, et ne constituera jamais un handicap à nos yeux, mais nous a plutôt sortis des idées stéréotypées. Cela a seulement été bénéfique à la Curva Sud, en la poussant à trôner sur le tableau des plus nobles publics au monde, de forme et de contenu, dans le cadre de cette concurrence loyale qui nous lie pour l’optimisation de l’image de notre club.

Nous clôturons en adressant nos plus sincères condoléances aux familles des trois membres décédés suite à un malheureux accident ce matin sur l’autoroute Casablanca-Fès, priant Allah de leur octroyer patience et courage, et souhaiter un prompt et rapide rétablissement des autres personnes blessées.

Ultras Eagles 06.