ultras eagles
Posté Le: 11 janvier 2018
Tags: , , , , ,
Commentaires: 0 Commentaire

Dans le contexte de la campagne de propagande intensive que subissent les groupes Ultras de la Curva Sud depuis quelques jours – derrière laquelle s’est réfugié ce peuple vert libre mais qui malheureusement n’a aucune idée de la guerre froide qui se passe derrière les coulisses entre des personnes voulant s’attitrer le Raja – nous sommes restés dubitatifs face à l’insouciance de ce même peuple vis-à-vis du travail organisé et présenté pendant le dernier match. Ils ne se sont pourtant révoltés que parce que ce travail coïncide avec la date d’une ” dite ” réunion refusée pour question de ” sécurité “!

Nous nous posons la question de notre côté, avons-nous fait l’annonce d’une quelconque réunion? Avons-nous affirmé notre abstention ou notre présence? Est-ce que l’interdiction des adhérents de se réunir et leur expulsion d’un café sont une réaction face à une publication de notre part? Est-ce que les horaires rocambolesques de programmation des matchs sont une réaction aussi? Est-ce que nous avons publié quelque chose de particulier qui pourrait justifier la rumeur d’une ” dite ” réunion ou rassemblement?

Ce n’est pas dans notre nature d’être partie prenante d’une réunion avant-gardiste et de partition d’un gâteau à la Sykes-Picot.

Nous n’attendons aucune réponse de la part de ces énergumènes, car la position que nous avons choisi de prendre est fruit de longue cogitation. Voici ce que demande la Curva Sud:

– Le licenciement du parasite actuel Hasban du fauteuil de présidence pendant l’assemblée extraordinaire du 12 janvier prochain, sans retour envisagé, avec refus d’une autre adhésion, et avec suppression de son nom et de celui de ses sbires de la liste des adhérents dans les années à venir. Nous n’imagions pas un 13 janvier sans son licenciement, car sinon ce scénario sera sanguin.

– Notre position est prise et nous ne rebroussons pas chemin malgré l’incertitude de plusieurs sur notre unité. Nous sommes certains de ce que nous empruntons comme route, et nous sommes unis derrière nos décisions.

– Nos certitudes ne changeront pas, sachez que nous avons fait l’expérience des stades et des ” canaux ” sociaux beaucoup plus que vous tous réunis.

– Nous continuons de réprimer le fait que ces deux personnages se sont échangés de place dans un scénario extrême et non-démocratique, puis se sont retournés l’un contre l’autre, avec le Raja comme première victime.

– Ce qui se passe réellement maintenant est que les adeptes des deux personnages en question, qui cherchent à se remplir les poches grâce au club, font obstacle à toute personne faisant part de bonnes intentions, à travers des conditions dantesques. La réalité est là: le déficit est très exagéré.

– Nous invitons tout adhérent ayant en tête des projets sportifs et administratifs à la hauteur de nos attentes et du nom du Raja, voulant travailler en toute transparence, à se présenter à l’élection de la présidence du club sans hésitation. La crise du Raja est moins financière qu’administrative. C’est une crise de confiance plus que tout. Le Raja appartient à son peuple, et nous vous assurons que nous sommes prêts à prendre en charge une grande partie de l’aide financière si nous voyons aux devants de la scène de nouveaux visages dignes de confiance.

– Comme nous avons fait autant d’efforts que possible pour assurer la réussite de l’Assemblée extraordinaire du 21 Décembre – derrière les projecteurs – assemblée qui a été reportée pour des raisons encore enfouies, nous promettons au peuple vert de sortir le Raja de sa crise.

– Un dernier message au reste des adhérents qui ne font même pas l’effort d’être présents à l’Assemblée extraordinaire, voire même faire de leur possible pour l’avorter: le parasite Hasban va nous quitter coûte que coûte, et vos noms disparaîtront avec lui aux oubliettes.

– La Curva Sud n’est pas un cor pour quelconque voix. Nous enterrerons dans notre liste noire tous ceux qui voudront nuire au Raja, et nous serons derrière tous ceux qui voudront lui rendre honneur, car nous n’encaissons aucune pièce pour encourager et défendre cette équipe.

– Est bienvenue tout nouveau visage autre que les deux parasites en question. Le Raja ne se résume pas en deux simples noms, aucune loi physique ne l’assume.

– Chapeau bas à tout supporter ne tirant révérence à aucune personne quelle qu’elle soit ou quel que soit son statut.

– Last but not least, La Curva Sud ne reconnaît que le RAJA.