Histoire

Posté Le: 22 janvier 2010

uevector

Création:

Le Groupe Ultras Eagles a été créé le Lundi 6 juin 2006 par son leader d’aujourd’hui et de toujours “Simo Tbib”. De jeunes rajaouis bourrés d’amour inconditionnel pour le Raja de Casablanca rejoignirent le groupe pour former une masse capable de s’imposer dans le virage. A la suite de plusieurs réunions le groupe se mit d’accord sur le logo et le slogan du groupe ” L’art d’être Ultras “, quant au logo , le nom du groupe ne nous laissait pas vraiment beaucoup de choix.

 

Début:

L’intégration du groupe dans le virage était tout sauf facile. Le faite de faire instaurer une nouvelle mentalité et un nouveau style dans le coin maganiste était quasi-impossible auparavant (chose qui a été faite aujourd’hui). Les faits étaient là, ou bien s’imposer ou bien laisser couler et baisser les bras une fois pour toute. Chose qui ne sera pas faite, le groupe démarre fort et réussi à se faire remarquer suite aux animations réalisées au stade père jego – Photos si dessous – (le Stade MV était fermé pour cause de réparations). Ces animations étaient réalisées par les cotisations des adhérents du groupe. L’adhésion à cette époque était très sélective et les frais s’élevaient à 30 dh par mois. Mais bien avant ça, le groupe avait fait sa première entrée en scène pendant l’été 2006, plus exactement le match opposant le Raja à l’Espérance de Tunis avec une animation à base d’étendards (le match s’est joué à rabat). D’ailleurs Les premiers rajaouis Hors Casa à avoir rejoint le groupe étaient les rajaouis de Rabat-Salé, par l’occasion, fut la création de la première section d’un groupe ultras au Maroc. Aujourd’hui le groupe compte plusieurs sections dans tous les coins du Royaume, ainsi qu’une section en Europe et une autre au Sénégal.

Nttifi 2006Raja vs EstRaja vs Far 2eme mitemps

 

Réponse Kacm vs RcaMentalité:

Toujours aussi organisé toujours aussi présent toujours aussi influent, de matchs en matchs les Ultras Eagles montraient au monde ce qu’est d’être un artiste dans ce monde ultras. Il est clair que pendant les trois premières années les Eagles se sont remarqués par leurs messages. C’est d’ailleurs le principal outil qui pourrait refléter une mentalité (bien sur ce n’est pas le seul). Les messages Eagles sont généralement écrits d’une façon … « Made In Eagles », genre on ne va pas écrire « Ô moi j’aime beaucoup mon équipe » comme le font la plupart des pseudos Ultras mais nous exprimons ça à notre manière. Sachant que dans ce monde un bout de tissu peut faire des carnages après-match face à un tifo qui aurait coûté les yeux de la tête.

Le groupe a souvent été sujet de critique sur les sujets qu’il traitent dans les tifos et sur la façon dont il s’exprime dans ses messages lui reprochant de négliger le but le plus important de tout supporter qui est d’encourager son équipe (ce qui est faux bien sûr). Le groupe a répondu gentiment a ses messieurs par une voile et un message (Photo)

Politiquement, le groupe ne manifeste aucune appartenance politique. Ce qui est sûr pour l’instant c’est que les Ultras Eagles sont un groupe ultras arabo-amazigh et musulman.

Quelques Réalisations et événements marquants:

-Première Bâche à dépasser les frontières.

-“Frimija Pleine Bd Rachidi Vide” : Message qui a fait démarquer le groupe.

-“Vox Populi” – La Voix Du Peuple – : qui devint après la devise du peuple Rajaoui

-Hommage Aux Entraineurs Portugais : Tifo qui a fait couler les larmes de l’entraineur portugais Romao et grâce auquel le groupe fut convoquer au consulat du Portugal.

portugal

-“Lillah Ya Jazayer” : Tifo confisqué par la DST qui a fait couler beaucoup d’encre.

-“Pogrom” : Message déstabilisant et tellement dur à assumer pour nos voisins d’en face qu’il a suscité un dépôt de plainte chez les cops avant même qu’il ne soit levé, n’existant ainsi que dans le registre du théorique. Un rappel de leurs origines douteuses.

Pogrom

-“BASTA” : Épopée historique du nettoyage interne de la direction du club : révolution, changements et début d’une nouvelle ère.

Basta

-“Fakher m’as tuer” : Ou comment dénoncer le style inadéquat d’un coach alors qu’il joue un match décisif. Timing parfait et risque pris, car applaudir à ce moment là aurait été une pure hypocrisie.

fakher

-“Hey coach …” : Message limpide destiné au Coach affirmant que notre déplacement à Agadir/Marrakech n’est pas par plaisir d’une simple participation à la coupe du monde des clubs, mais une volonté d’assister à la finale en la jouant. Un mois plus tard, on y était.

hey coach