Rite initiatique vert

 

 

 

 

 

Cette saison fût rude, pleine de rebondissements et d’imprévus, le tout couronné d’un virus qui frappa l’humanité de plein fouet, créant alors un chaos inégalé. Une saison qui se solda dans la gaieté, à travers une consécration nationale largement méritée. Eloignés du bêton stadier et des gradins sales, nous trouvâmes ainsi l’occasion pour restructurer le groupe, et redéfinir certains concepts adoptés depuis notre création. L’objectif était, à l’instar de toute organisation qui se respecte, de prospecter notre avenir. Animés par la règle d’or qui dit qu’ « Aujourd’hui c’est l’hier de demain », nous basâmes notre réflexion sur des questions qui définissaient le groupe à sa création : Pourquoi sommes-nous Rajaouis ? Pourquoi sommes-nous des Eagles ? Et en quoi être Eagles dépend de ce que représente le Raja pour nous ?

Issu du peuple, le Raja est devenu un aspect essentiel de notre quotidien. Cette phrase résume assez amplement la relation qui rassemble un membre Ultras à son équipe de cœur. Le résultat est la naissance d’un lien spirituel qui le maintient en vie. Le RAJA devient sa dernière échappatoire d’une misère qu’il vit chaque jour, et qui en devient de plus en plus étouffante. Mais devrions-nous nous contenter de cette réponse simpliste, qui certes est vraie, mais qui malheureusement décrit naïvement le véritable amour que porte le supporter pour ses couleurs Vert et Blanc …

En effet, la fierté d’un homme est étroitement liée au succès de son club de prédilection. Ce fût le cas d’une génération dorée, qui eut la chance de vivre durant les années 90 le renouveau de l’équipe. Tout au long d’une dizaine d’années, le RAJA conquit la scène footballistique du pays, et s’octroya le titre de souverain absolu du championnat national, mais surtout le fer de lance de cette nation et son dernier cache-misère. Durant cette décennie de règne, nul n’osait appartenir à autre chose qu’aux aigles. Le souhait unanime de faire partie des verts résultait d’une recette magique digne des druides gaulois : une once de jeu plaisant, une pincée de triomphe, une cuillère de grinta, un storytelling digne des cultissimes Football Success Story, et l’ingrédient miracle : un effectif dont chaque joueur, chaque entraîneur mériterait à lui seul toute un biopic héroïque. Cette histoire est celle qui réunit une grosse majorité d’entre nous, mais qui nous fait prendre conscience de l’immense admiration que nous portons pour ceux qui ont honoré fièrement les couleurs durant cette période mythique. Ce fut un temps où la formation puisait ses origines dans les quartiers populaires de Casablanca. Le jeu englobait à la fois l’attrait du Joga Bonito revisité à la sauce Père Jego, et l’identité prolétarienne militante pour l’indépendance du pays. Il construit alors l’image qu’un Rajaoui est avant tout un amateur du beau football, et un fidèle supporter de son équipe, un ULTRA’ bien avant l’heure.

Jadis le supporter était relativement écarté des loges de son équipe. Leur relation était certes forte d’un très grand amour, mais à défaut de vivre dans une époque où le circuit informationnel n’était qu’archaïque, ce que connaissait le supporter de son club se résumait seulement aux noms des 11 joueurs titulaires, de quelques remplaçants et membres des staffs technique et administratif. Ceci dit, avec l’évolution du football, l’accès aux vestiaires est devenu à portée de mains. Le brouillard qui planait sur l’horizon de l’équipe se dégagea au fur et à mesure, laissant apparaître ce qui échappait à nos anciens. Or, malgré toutes ces avancées et améliorations, nous fûmes témoins de l’une des pires générations de l’histoire du club. Ce dernier devenait alors l’ombre du mythe qu’il était, et n’obtenait des titres éparpillés sur quelques années. La nouvelle génération de supporters que nous sommes se retrouvait sur sa faim à chaque nouvelle consécration. Nous étions témoins malgré nous du ternissement de la Rajaouitée ; l’identité du RAJA, qui s’atrophie d’année en année.    

Cette problématique est la raison d’être des Eagles : défendre le patrimoine vert, et conduire ces aiglons d’aujourd’hui vers leur nid. Ainsi les pères fondateurs firent le choix de créer un groupe Ultras qui est à l’image de son équipe. Ils ont donc défini l’adhésion comme étant un acte de liberté et d’art, mais surtout la consécration de leur ferveur et passion pour le RAJA. Ceux qui les rejoignirent en cours de route dans les premières années du groupe avaient, pour leur part, l’alibi que les Eagles défendaient le RAJA, et vivaient pour elle. Ici le choix du mot n’est pas anodin, car oui, c’est bien un « Alibi », étant donné qu’aux prémices du mouvement ultras au Maroc, ces jeunes qui cherchaient à appuyer la proximité avec leur club et donner un nouveau souffle à l’attachement pour ses couleurs et valeurs historiques, étaient associés à des mercenaires, des bandits et des voyous. Pour ceux qui arrivent plus tard, c’est-à-dire la troisième génération, le mouvement Basta a été le principal vérin déclencheur de leur attachement pour le groupe, et c’est qui les a poussés à chercher à faire partie de ce groupe de jeunes qui se sont porté volontaires pour défendre les valeurs d’une équipe souillée par les magouilles de dirigeants mafiosi et imposteurs.

À la suite de ces évènements, l’atypique se manifesta, et le groupe connu une véritable explosion démographique. La fraternité aux capuches vertes et aux écharpes blanches décupla d’effectif, et était toujours présente lorsque le RAJA avait besoins de ses enfants. Le peuple répondait à chaque appel de sa mère-patrie. La quatrième génération a donc choisi des compagnons avec qui elle partageait sa vision du supportérisme, et ses idées et opinions à propos de ce qui se tramait autour du RAJA . Ils ont cherché à accéder à une agora où ils pouvaient exprimer leur passion, leur amour, leur mécontentement mais surtout leur envie de ramener l’équipe sur le droit chemin, mais c’est plus qu’une agora qu’ils ont découvert : c’est une réelle famille soudée par ses convictions et sa ferveur.

Au sein de ce melting-pot qui a pris place entre les portes 9 et 11 du grand stade Mohamed V, différents profils se sont dressés : Celui qui a été témoin de la création et l’évolution du groupe mais dû attendre qu’il devienne majeur afin de pouvoir enfin nous rejoindre et ajouter sa pierre à l’édifice ; celui qui a été élevé dans l’école du groupe, et qu’on a vu grandir sous nos yeux jusqu’à ce qu’il puisse s’envoler de ses propres ailes et devenir l’homme qu’il est aujourd’hui ; celui qui était d’abord méfiant à l’égard de ce nouveau phénomène mais qui en découvrit la véritable nature au fil des années, pour enfin comprendre la valeur ajoutée du collectif dont le seul objectif était de soutenir le RAJA … Ainsi, le choix d’adhérer au groupe évolua et les motifs changèrent : nous sommes passés d’un attachement fort aux valeurs du club et l’envie d’apporter du sang neuf au corps supporter, vers un attachement aux principes du groupe, à ses opinions, et à sa vision du RAJA.

Nous sommes Rajaouis parce que le Raja nous représente, et nous somme Eagles parce qu’Ultras Eagles traduit notre amour pour le Raja. Ce cycle tripartite n’est vérifiable qu’à travers les valeurs qui lie ses trois composantes. Le membre Eagles est un jeune citoyen libre, créatif, différent, pragmatique, optimiste, dévoué pour ce en quoi il croit, fervent défenseur de ses valeurs, et c’est ainsi qu’il est devenu membre Ultras Eagles. Ce même groupe se veut être un rassemblement de jeunes qui vivent pour la cause qu’ils défendent, qui croient en les valeurs du football authentique, qui admirent le beau jeu, un groupe proche du peuple et toujours en quête de lui prêter main forte, des artistes, des avant-gardistes. Ces valeurs sont celles qu’on a toujours considérées intrinsèques au RAJA. Et c’est dans cet état qu’on veut la revoir.  

Entre résistance et gloire, entre beau jeu et victoire, le RAJA est ce qui nous est de plus précieux sur terre. Nous portons une véritable dévotion pour celle qui nous a tant fait vibrer à travers les fréquences de nos radios et les images de nos téléviseurs. Le RAJA est notre raison de vivre, et celle qui nous pousse à grandir en tant que famille, et à évoluer en tant qu’êtres humains. Elle est notre motivation pour aller de l’avant, afin d’être toujours présent auprès d’elle, pour la voir reprendre sa juste place mythique. Le RAJA est celle qu’on a choisi de toujours voir grande et victorieuse, celle qui nous oblige à scander chaque semaine : « JE VIS POUR TOI ».

Où le combat est grand la gloire l'est aussi.

Ultras Eagles ue06 Eagles

Où le combat est grand la gloire l'est aussi.

Ultras Eagles ue06 Eagles

Copyright © 2022 “Toujours aussi organisé, toujours aussi présent, toujours aussi influent” – Powered by Ultras Eagles 2006 – All Rights Reserved